Affichage de 1–24 sur 30 résultats

Affichage de 1–24 sur 30 résultats

Le chapelet musulman

Le chapelet musulman compte 99 perles qui correspondent aux 99 noms qui qualifient Dieu. Il est parfois constitué de cent perles séparées en trois parties de 33 perles chacune, avec trois séparateurs : un grand et deux petits. Le chapelet en islam sert à réciter trois séries de prières répétées 33 fois chacune :

  • Subhan Allah (gloire à Dieu)
  • Al-hamdu lilah (prière à Dieu)
  • Allahu Akbar (Dieu est le plus grand)

Il existe aussi un chapelet plus court, qui ne comporte que 33 grains ; celui-ci est d’origine turque. Dans ce cas précis, un grain équivaut à trois grains, soit 99 au total.

Le chapelet musulman des soufis de la Qadiriyya comporte 100 grains divisés en 45/45/10.

Comment appelle-t-on le chapelet musulman ?

Le chapelet en islam a pour nom arabe le misbaḥa ou masbaḥa, mais selon les régions, il peut prendre le nom de sabḥa, sebḥa, subḥa ou encore tasbīḥ (le chapelet turc à 33 perles). Sa pratique s’appelle le dhikr.

Origines du chapelet dans l’islam

D’après la légende, c’est Fatima, la fille du prophète Mahomet, qui aurait la première utilisé un chapelet fait de terre quand elle se rendait dans les lieux sacrés ; son usage se serait alors répandu dans le monde musulman. Il était difficile de dire autant de prières sans avoir un instrument de comptage. Les premiers musulmans comptaient leurs prières en utilisant leurs doigts, ou se servaient de petits cailloux. Puis les premiers chapelets musulmans furent fabriqués avec des dattes ou des noyaux, ce qui donnait la possibilité de l’emporter et de l’avoir toujours avec soi, sans qu’il tienne de place. Le chapelet en islam est le symbole de l’effort spirituel (2), lorsqu’on l’utilise, mais le fait de l’avoir avec soi et sur soi, de le toucher, de le manipuler, constitue également un rappel et un souvenir de la présence de Dieu.

Comment utilise-t-on le chapelet islamique ?

Le chapelet en islam est tenu avec la main droite. S’il est composé de 99 perles, il faut dire à chaque perle “SubhanAllah, AlHamdoulilah, Allahou Akbar” ce qui signifie “Gloire en Allah, Louange en Allah, Allah est Grand”. Le récitant doit tenir la perle entre le pouce et l’index pendant la prière puis il passe à la suivante.

S’il est composé de 33 perles, il faudra dire 33 fois la première prière, 33 fois la seconde et 33 fois la troisième.

Dans l’islam, il est bénéfique de ne pas pratiquer le tasbih toujours de la même façon. On peut ainsi changer de main ou le faire des deux mains, ou bien changer les façons de dire, cela permet de ne pas répéter les prières de façon systématique et de se concentrer sur chaque parole (3).

Avoir un chapelet musulman permet de faciliter sa concentration, de se connecter à son moi spirituel et de glorifier Allah où que l’on soit. Il vous accompagnera dans votre quotidien et sera un précieux porte-bonheur.

En perles d’eau douce

Le chapelet en perles d’eau douce est composé de 33 perles, réunies par des brins de métal doré. Il peut être porté en bracelet pour vous permettre de réciter le dhikr à n’importe quel endroit et n’importe quel moment. Porté en bracelet, il sera toujours avec vous pour vous protéger et vous porter bonheur.

En pierres naturelles

Les chapelets musulmans peuvent être fabriqués en pierres précieuses ou semi-précieuses, et diffuser leurs propriétés à la personne qui le porte en bracelet. Ainsi, certains sont en turquoises naturelles blanches dont les propriétés sont l’apaisement et la sérénité. D’autres sont en agates noires terminées par un pompon en cristal. L’agate noire recentre les énergies et vous aidera dans votre pratique.