fbpx
Panier

Entreprise engagée 🙏

Livraison gratuite à partir de 50€ et retours gratuits

4,8/5 AVIS CLIENTS ★★★★★

Comment utiliser un chapelet catholique

Comment utiliser un chapelet catholique ?

Le chapelet Catholique est un objet de dévotion, aidant à la prière en l’égrainant. Les prières “Ave Maria”, Pater Noster” et “Gloria Patri e Filio y sont majoritairement récitées.

Qu’est-ce qu’un chapelet ?

Le chapelet est un cercle formé par un cordon sur lequel sont enfilés plusieurs grains. Ceux-ci peuvent être en bois, en métal, des noyaux ou des os. Des matériaux plus nobles sont aussi utilisés, tels que les perles, le corail ou encore l’ivoire. Le nombre de grains peut différer d’un chapelet à un autre, notamment selon les religions. Pour les Églises chrétiennes, il représente les cailloux qu’aurait semés le religieux Palladius au fur et à mesure qu’il priait Dieu. Afin de rendre plus facile la récitation de ces prières, les Ermites d’Égypte ont réuni ces cailloux en les enfilant sur un même cordon. Ils les égrainaient en récitant des passages de la Bible.

Pour énoncer leurs prières, les orthodoxes et les catholiques orientaux utilisent le Tchotki, ou chapelet byzantin, qui peut être composé de 30, 33 ou 90 nœuds ou boules enfilés sur de la laine. Le Lestovka est quant à lui utilisé par les orthodoxes vieux-croyants. L’utilisation du chapelet reste la même : réciter des prières répétitives en égrainant et comptant les grains. Ce type de prières existe depuis le début du christianisme, elles pouvaient alors être répétées 100, 300 ou 700 fois de suite.

Croix dans les mains

Ses origines

Le nom chapelet est un dérivé du mot “Chapel” qui a donné le mot chapeau. Ainsi, au Moyen Age, les chapelets étaient des couronnes de roses déposées sur la tête de la Vierge Marie.
Mais il a évolué tout au long de l’histoire et plusieurs chapelets existent au sein de la religion chrétienne. Le plus connu et utilisé est le Rosaire.

Le Saint Rosaire

Avant le Saint Rosaire, le chapelet était surtout dédié au “Pater Noster” et était fabriqué par un Patenôtrier. Le terme Rosaire remonte au XIIᵉ siècle. Son étymologie, rosarium se rapporte à la couronne de roses posées sur la tête des représentations de la Vierge Marie, également appelée Notre-Dame du Rosaire. Chaque soir, une prière était récitée en partant d’une des roses.

C’est de là que vient l’origine du mot Rosaire pour les chapelets. Il est utilisé pour la prière mariale et est composé des 5 dizaines de petits grains, les Ave. Ils symbolisent les 50 roses envoyées à Marie. Ceux-ci sont séparés par un gros grain, le Pater. Il contient également une croix, symbolisant l’expiation de nos pêchés par l’immolation du Christ, suivie de deux perles encadrant 3 grains plus petits et rapprochés.

Comment utiliser le Rosaire

Le Rosaire permet de compter les récitations de la prière “Je vous salue Marie” et est organisé autour de 20 méditations appelées mystères. Pour cela il faut effectuer 4 tours de Rosaire en récitant les prières dans l’ordre suivant :

  • Faire le signe de croix
  • Toucher le crucifix et réciter le Credo “Je crois en Dieu”
  • Sur le premier grain, réciter la prière “Notre Père”
  • Sur les trois grains suivant, réciter un Ave Maria pour chacun d’entre eux
  • entre le quatrième et le cinquième grain, réciter un “Gloire au père”
  • Le grain suivant représente le début du Rosaire. En l’égrainant il faut réciter un “Notre Père”
  • Énoncer le premier mystère
  • Sur la dizaine de grains qui suit, réciter “Je vous salue Marie” en se déplaçant graine après graine. Il est possible de prêter une intention de prière s’appuyant sur un passage de la vie du Christ et de Marie à chaque dizaine de grains .
  • A la prochaine graine, plus grosse, réciter le “Gloire au Père”
  • Énoncer le second mystère
  • Réciter 10 “Je vous salue Marie” suivis d’un “Notre Père” et énoncer le mystère suivant.
  • Continuer ainsi jusqu’à la méditation du cinquième mystère
Chapelet catholique

A quoi correspondent les mystères du Saint Rosaire ?

Chaque tour de Saint Rosaire correspond à un mystère des évènements fondamentaux de la vie de Jésus. Ils sont donc au nombre de quatre

  • Les mystères joyeux
  • Les mystères douloureux
  • Les mystères glorieux
  • Les mystères lumineux

Chacun de ces mystères est énoncé un jour en particulier et contient lui-même 5 mystères, se rapportant toujours à des moments importants de la vie du fils de Dieu et correspondant aux 5 dizaines de graines du Saint Rosaire.

Les mystères joyeux

Médités le lundi et le samedi, ils correspondent à la méditation sur l’Annonciation, la Visitation, la naissance de Jésus, la Présentation de Jésus au Temple de la purification de la Vierge Marie et au Recouvrement de Jésus au Temple.

Les mystères douloureux

Ces cinq mystères sont Gethsémani, la flagellation, le couronnement d’épines, le portement de croix et la mort du fils de Dieu en croix. Ces prières ont lieu le mardi et le vendredi.

Les mystères glorieux

La Résurrection, l’Ascension, la Pentecôte l’Assomption et le jugement dernier sont les 5 mystères glorieux médités le mercredi et le dimanche.

Les mystères lumineux

Rajoutés par Jean-Paul II en 2002, l’année du Rosaire, ces mystères relatant des évènement du Christ sont : le baptême de Jésus dans le Jourdain, les noces de Cana, L’annonce du royaume de Dieu et l’invitation à la conversion, la Transfiguration, l’institution de l’Eucharistie. Leur prière a lieu le jeudi.

Les autres chapelets chrétiens

Le Saint Rosaire n’est pas le seul chapelet utilisé dans la religion chrétienne.

Le chapelet du Précieux Sang de Jésus

Il se compose de 40 grains et d’un crucifix. A la suite de celui-ci se trouve un gros grain, suivi de 3 petits, puis à nouveau d’un gros grain d’où commence la boucle. Des petits grains sont répartis par groupes de 5, encadrés de grains plus gros. Les 33 petits grains du chapelet sont rouges et représentent les 33 années de vie du fils de Dieu avant sa mort puis sa résurrection. Sur chacune de ces graines rouges, il faut réciter un “Notre Père”.
Les mystères du Rosaire sont ici remplacés par sept étapes de la vie du Christ durant lesquelles son sang coula pour les hommes.

  • la circoncision
  • l’agonie à Gethsémani
  • la flagellation
  • le couronnement d’épines
  • le portement de croix
  • la crucifixion
  • Le cœur du Christ transpercé par une lance

Comment le réciter ?

Sur la croix, dire le Credo suivi de trois “Je vous salue Marie”. Énoncer ensuite un mystère puis réciter 5 “Notre Père” en égrainant le chapelet. Réciter par la suite un “Gloire au Père”.
Méditer ainsi les 6 premiers mystères de la vie du Christ, puis le dernier sur le groupe des 3 grains près du crucifix.
La conclusion de ce chapelet se fait avec la prière suivante  « Père Éternel, je vous offre le plus Précieux Sang de Jésus-Christ en réparation de mes péchés, pour les besoins de la sainte Église et pour le soulagement des âmes du purgatoire ».

Croix pour la prière chrétienne

Le chapelet de Saint-Michel

Ce chapelet des anges est composé d’un prière “Notre Père”, de trois “Je vous salue Marie” et de neuf invocations aux neuf chœurs des anges qui assurent à celui qui le récite la protection pendant la vie et après la mort. Composé de 39 grains, chaque groupe de 9 grains représente les 9 chœurs des anges. Pour commencer la prière il faut réciter quatre “Notre-Père”, chacun en l’honneur de Saint-Michel, Saint-Gabriel, Saint-Raphaël et en celui de notre Ange Gardien. Prier ensuite un “Notre-Père” et un “Je vous salue Marie” avant de procéder aux salutations aux chœurs des Anges.

Présent dans plusieurs religions, le chapelet trouve son origine en Inde, mais est utilisé dans différentes religions, pas seulement Chrétiennes. Le chapelet nous conduit dans notre foi, notre vie religieuse, mais nous amène également à nous ouvrir à d’autres spiritualités.

Livraison gratuite

dès 50€ d'achats*

Livraison internationale

Nous vous livrons partout dans le monde

100 % sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa